an image
 Le Parcours Musical De Pierre Blain 1932- 2012

         Nous bûmes Montecarl et ses faubourgs;. la raison pure et simple. C’est la fête de l’amitié, la fête de la sincérité’. Sous l’influence de l’alcool, ses  phrases d’humour et d’amitié enregistrées sur bandes magnétiques furent claironées par Pedro, le caravacheur,  pendant toute la nuit du 31 décembre 1959 au premier Janvier 1960 à  Montecarl  night club, dans la région de Brochette à Carrefour. Le florilège de ses petites phrases, ses tirades dans L’Orchestre de Mura Pierre et de Nemour Jean Baptiste lui ont valu parfois le titre de premier rappeur haitien.                                                                                              

         Pierre Blain est de la lignée des “Blain de Lakou Blain ‘, site politique, historique et vodouesque autour duquel nos ainés ont contemplé l’évolution et les jalons posés par les Sénateurs Emile Saint Lot et Antoine Innocent. Ce dernier, l’auteur du premier roman  vodouesque haitien ”Mimola Ou L’Histoire D’une Cassette”, publié en 1906 en Haiti par l’imprimerie E. Malval. Ce site  est situé  à l’angle de la rue Des Césars et la rue Des Pucelles. Ce n’est qu’en  décembre 2002,  Pedro affirma son appartenance à ce site historique dans une de ses préstations  pendant que le Ministère De La Culture célébrait le labeur opiniâtre des musiciens des années 50 et 60.

                   Dans une entrevue accordée à Gérard Jean Gilles pour  Joseph Solon  de l’émission “ C’etait Hier” ,  diffusée sur la Radio Nationale D’Haiti, Pierre Blain retraçait son parcours musical des Frères De L’instruction Chrétienne  jusqu’à Paris. Ce parcours a eu en effet la fulgurance d’une étoile qui scintillait au gré des tonalités et des orchestres. Il fréquentait dit-il le Lycée Toussaint Louverture avec Dieujuste Dorlette quand il se joignit à son père et son grand frère à Santiago De Cuba; il n’avait que 14 ans. Il laissa Haiti en 1946 pour y retourner 8 ans plustard. Pendant son séjour dans l’ile soeur, il évolua dans l’Orchestre de Chepin Chovin et le destin l’a  placé dans l’environement de Perez Prado, Isidoro  Orea, Benito Majea, un grand chanteur Cubain du fameux orchestre “ Gigante’ et Beni More.

        A 22 ans, il retourna au  bercail avec son père et rencontra Marc Séide qu’il connut depuis son enfance . Il fit part de ses expériences  musicales au député Séide qui à son tour, sans aucune appréhension, informa Saint Aude de la découverte d’un chanteur de 24 ans qui ait acquis une solide formation musicale à Santiago De Cuba.  Saint Aude s’est empressé pour rencontrer cet inconnu en vue de valider les acquis et l’expérience du  chanteur que le député ait fait mention  dans leur conversation. L’optimisme du maestro Saint Aude et la nécessité de trouver un chanteur pour aider Pierre Riché l’incitèrent a projeter une répétition .  Après cette merveilleuse tête-a-tête, le maestro Saint Aude et Antalcidas Murat furent particulièrement impressionés  par la voix chaude et claire de Pedro, ce timbre unique qui lui a permis de tout  chanter. Par contre, Saint Aude et Antalcidas furent tous les deux ébahies par cette voix tendre , sensationelle, cette belle diction des langues francaise et espagnole et de plus, il est danseur et comédien. Le jour même de la répétition, Pierre Blain  fut employé par le Théatre De Verdure et le Jazz Des Jeunes. Ainsi débuta  une belle carièrre qui l’amenera très loin , depuis le Théatre De Verdure jusqu’au Paris qu’il y révait.

        C’est au beau milieu des années cinquantes que Pierre Blain débuta avec Des Jeunes. Il fut un protégé de Antalcidas Murat. Il a été choyé, gaté, toléré  par tous les membres de Des Jeunes. En 1957, il enregistra avec Des Jeunes Bel Jès, Paralésie, Bèl Ochan etc En 1958, après une répétition au Théatre De verdure, Mura Pierre, ayant  signé un contrat de 6 mois avec le Casino International pour remplacer l’orchestre du même nom qui partait pour l’Italie, sollicite ses services. Il reçut de Mura une sorte de léssive psychologique et donna sa démission trois jours après.

        Ainsi, il laissa Des Jeunes pour la première fois. D’après ce que Kesnel Hall confie à Michel Pressoir, L’orchestre du Casino s;est rendu en Italie le 13 Avril 1957. Par contre, Pierre Blain et Mura Pierre commencèrent à jouer au Casino International entre avril ou au début du mois de mai 1957.                                                                

        Avec Mura Pierre, il imprima sur disques des chansons comme ‘ Ti Zout, Koyo, Tata, Tafiateur etc (P L 100)  Cependant, Michel Pressoir certifie quand l’orchestre du Casino retourne au pays,  la direction du Casino procédait à des traveaux  de reconstruction et de rénovation et  l’orchestre s’hexibait temporairement dans une des salles de jeux de l’Hotel Beau Rivage. Le contrat de Mura Pierre étant terminé, il trouve une ouverture à Cabane Choucoune , puis à Mocambo night club,  Aux Calebasses, Cap haitien.etc. Alors, après la restauration  du Casino, la direction embaucha Mura Pierre, Dante Pierrot et Pierre Joseph comme saxophonistes, Raymond Sicot, Gervais Guirand et Kesner Hall comme trompétistes.

              Quelques jours, apres l’écroulement de L’Orchestre Mura Pierre, dejà perça l’idée  d’ériger un orchestre portant le nom de Pierre Blain.  Ce groupe musical  performait au Coq D’or” d’après ce que rapporte Dennis Lefranc de la Radio Diffusion Haitienne. L’une des chansons à succès de l’orchestre Pierre Blain, balbutia Lefranc, a été ‘ Machan’n Kenèp’. Quoiqu’il en soit, les affaires ne marchaient pas trop bien pour Pedro, Saint Aude fit appel à  lui en 1959.  Il rencontra  à nouveau Gerard Dupervil, son professeur de solfège, et dejà s’annonce la polémique entre Des Jeunes et Nemours. Ce dernier venait juste de changer le nom de l’ensemble ‘ Aux Calbasses’ pour adopter son prore nom, après une dispute avec Jean Lumarque et sa femme, Carmen.  En effet,Pierre Blain fut le premier à chanter   Makak Sale/ Pilulle 13 ou  Ouang outan, Acte de contrition  pour répondre aux attaques de Nemour envers Des Jeunes.                                                                                                                  .

    Je viens à vous Jeanco
    Tout couvert de poussiere
    Et de confusions
    Ecoutez ma priere
    Je me repends trois fois
    Acte de contrition
    Donnez moi cinq dizaines
    Et comme à la confession
    Jeanco Ti Came pardon

Refrain

    Imbéciles sans patente
    Ignorants sans couleurs
    Retourner en poussiere
    C ‘est notre coin dernière
    L’honneur, la dignité
    Vocables vides  de sens
    Une simple automobile
    Quelle vertue cardinale!

         Au seuil de 1960, Pierre Blain laissà Des Jeunes pour la deuxième fois. Les fanatiques du vieux fleuron de notre folklore, fachés, déçus par ce va et vient ennuyeux de leur idole, auraient  bien aimé résoudre cette chicane entre Pedro et l’administration de Des Jeunes mais, leurs démarches furent vaines.  Par contre, Pedro décida de former un autre  Orchestre qui porte son nom.  Composé de Raymond Pinchinat et Ti Jacques , saxophones, Walter Scot accordéon, piano, Senecal Batterie, Pierre Riché, second chanteur, Fritz Duval, guitariste, Hilario Dorval, trompette , Pierre Blain, maestro, chanteur etc. 

                       Pedro commencait à vivre des moments sublimes à la direction de son orchestre. Il composa ‘Mesdammes ale kile et créa d’autres mélodies merveilleusement inspirées, enjolivées de paroles douceureuses et miélleuses  quand soudain apparaissent Fito Boucard l’administrateur et  le maestro, Nemour Jean Baptiste. Ces derniers voient en Pedro un sauveur, l’homme qui va certifier le contrat que la direction de Cabane Choucoune  vient de leur  offrir; ils solliciterènt ses services. Encore une fois, Pedro s’est laissé convanicre par les élans généreux et les coups d’enscenssoir du maestro et de l’administrateur; il succomba. Pierre Blain  laissa son orchestre à Raymond Pinchinat (Colo) et  commenca à jouer avec Nemour  au début de 1961.

           En 1961, Pierre Blain et Nemour embrassent le public de Cabane Choucoune, C’était probablement pour Nemour et son groupe la période la plus florissante,  le commencement  de près d’une décenie de progrès et de joie de vivre. Car, c’est dans cette boite de nuit  que Nemour  atteignit le moment le plus passionant, le plus excitant de son existence; son sommum. Dans sa sphère d’action, Pedro établit un standard qui servira de guide à tous ceux qui aspirent à chanter avec l’ensemble de Nemour Jean Baptiste.  Conséquemment, Nemour devient le groupe musical chargé de tendresse, d’amour qui attire une nouvelle jeunesse et Pedro est au centre  de’cette perception; la danse ‘carre” s’annonce à Port-au-Prince, des chansons comme Egoisme, Impossible amour, Nou Se Chelbe , Destin et Ti Jocelyne de Michel Desgrottes sont sur tous les lèvres.  De plus, les couleurs rouge et blanc devenaient l’etendard du Compas Direct. Mais, un beau jour de l’année 1963, Pedro s’en est allé.; un contrat de Nassau Bahamas en est la cause.

         Pedro s’est rendu à Nassau  Bahamas pour honorer un contrat de six mois qu’il ait signé avec le club Jukanoo où  il connut un succès extraordinaire.. Près de six mois après, il performa avec un groupe Cubain à British Colonial. C’est en s;exhibant avec les Cubains que Raymond Sicot l’invite à se joindre à lui en Guadeloupe. Tous les deux,  ils ont fait Pointe à Pitre et Fort de France et n’ont pas connu des périodes de vaches maigres. La réussite de Pedro et de Raymond Sicot attirent l’attention de Raymond Sarkis et de Henry Debs . Blain et Sicot se dirrigèrent vers La martinique et furent embauchés par la direction de l’Orchestre Carribean. Trois ans après,  Sicot et Pierre Blain se rendirent au Brésil où ils remportent des succès éclatants. Pedro refusa de dormir sur ses lauriers, il retourne en Guyanne Francaise et s’est rendu à Paris avec une Guyanaise qui lui facillita l’obstention d’un contrat. Il certifia à Julio Jean Pierre de la Télévision Nationale D’Haiti en mai 2008, d’avoir vécu à Paris pendant 22 ans et a enregistré  plusieurs disques. Il a fait la Canne à sucre, visité la Suède, l’Espagne  ect..

  1.  Discographie partielle de Piere Blain:
  2. Jazz Des Jeunes LP.78 240
  3. Jazz Des Jeunes  7302
  4. Murat Pierre  A Saturday Night In Port-au-Prince  1959    PL 100
  5. Nemour Jean Baptiste Et Son Ensemble 1962    ILP 111
  6. Nouveaux Succes 1962   ILP  114
  7. Paralesie  Disques Celini 45 rpm   1964      (R C)
  8. Je t;attends  (Te Espero Bienvenido Granda)     Disques Celini  45 rpm 1964  (R C)
  9. Suzette   Disques Celini    45 rpm  1964       (R C)
  10. Pierre Blain Et Las Amis Aux Ondes  1964      (R C)
  11. Boogaloo Creole   45 rpm    1968        (R C)
  12. Souvenir De La Guadeloupe   33 rpm  1968        (R C)
  13. Pierre Blain Et Son Emsemble  1969   Hit Parade
  14. Pierre Blain Et Haiti Combo    33 rpm  1980   Eddy Son
  15. Pierre Blain  Y Su Cadenzia Y salsa 1980 ECAP International
  16. Makumba Carnaval Pierre Blain  1984  CEL
  17. Orchestre de Frantz Courtois 1999 Geronimo Records
  18. Haitiendo 2001 Mini Records
           Pierre Blain s’est adonné à plusieurs courants musicaux. Il  peut se definir comme un chanteur qui chante avec toutes ses émotions.  On retrouve chez lui une passion, une sensibilité débordante, une vélléite en chantant les rithmes  folkloriques haitiennes, le Gualacha, Cha cha cha, le Bolero. le Compas Direct , la Méringue Lente etc. Il est joyeux, romantique, sympathique, élegant  et plein de charisme. Marié deux fois, il a eu cinq enfants et trois petits enfants. Au fil du temps, il a engendré  beaucoup de vagues avec ses interprétations et compositions. Rentré en Haiti après plus de trente années à l’extérieur, il continua son métier de musicien et collabora avec Frantz Courtois, Mini records, Reginald Polycarpe et avait même fondé un petit groupe qu’il nomma  Chougalou Combo. Promu  Directeur Socio-Culturel à la Mairie de Delmas par son fils, Kennedy Blain, le Maire de cette commune, Pedro utilisa la somme de toutes ses connaissances pour procurer au plus grand nombre les élements éssentiels qui peuvent contribuer  à l’épanouissement de la culture haitienne. Cependant, son fils, le Maire de Delmas est mort empoisonné. Depuis cet incident tragique, Pedro ne se portait pas trop bien; il fut atteint d’une crise cardiaque qui a engendré des troubles de la parole.  Quand il joignit à nouveau  le Jazz Des Jeunes sur la direction de mon ami d’enfance Jean Robert Jean Pierre, il a été élevé à la dignité  de Grand officier de l’ordre national Honneur et Mérite par le président René Garcia Préval le 22 décembre 2007, au Champ De Mars.  Son dernier essai avec Des Jeunes traduit son envie de pratiquer l’art qu’il aimait le plus dans sa vie. Pierre Blain, ce monument de la musique haitienne succomba dans la nuit du 24 au 25 septembre 2012. Mes sympathies aux parents éplores et à ses adeptes.

          Réferences

    Observations  de Pierre Blain à Radio Haiti- Radio Caraibes- Théatre De Verdure 1959 -1960
    Observations de Pierre Blain à Radio Port-au-Prince 1961
    Entrevue de Gérard Jean Gilles avec Pierre Blain  pour Joseph Solon de la Radio Nationale D’Haiti
    Images visuelles de Pierre Blain ( Homages aux musiciens haitiens des années 1960
    décembre 2002).
    Entrevue de Julio Jean Pierre de la Télévision Nationale D’Haiti avec Pierre Blain (mai 2008)
    Entrevue de Michel Pressoir ancien chanteur de Nemour Jean Baptiste (septembre 2012)
    Entrevue de Dominique Janvier ancien administrateur de Nemour Jean Baptiste  (septembre 2012)

     


                                                                                                           Adrien B. Berthaud