an image

Antoine Rossini Jean Baptiste

Premier Juin 1953- Treize Mai 1985

    Le rappel à Dieu de Antoine Rossini Jean-Baptiste a engendré toute une pléthore d’opinions provenant de la presse parlée, écrite et des internautes un peu partout dans le monde.  Doté d’une pensée musicale novatrice, il voulut développer une pensée politique de la musique en tant que art et culture en posant des enjeux de société. De ce fait, il a travaillé avec fougue et ardeur pour mettre au point une musique de danses, une musique de résistance, de combat (style compas) oú émerge certaines revendications de la société haitienne.  A l’instar de Maurice Sixto, un autre Gonaivien, il a mis en relief la souffrance des femmes oppressées, abusées, violées, exploitées par des colons de notre race, l’attitude des Américains, Bahaméens, Canadiens, Vénézueliens, Péruviens, et Boliviens á l’égard des Haitiens.  Nous sommes en danger partout où nous sommes déclara t-il dans la chanson titrée " Nan danjé". Notons pour mémoire que ce travail colossal était encore á l’état embryonaire quand il chantait avec le DP Express.  Avec DP Express, il témoigne dans ‘David’ l’amour qu’il professe pour son peuple et dénonce dans ‘Corrigé’ l’exploitation sexuelle des femmes par leurs patrons. Il a fallut attendre la formation de Gemini All Stars pour que ses idées propulsent à une vitesse vertigineuse.  

    C’est sur le temple sonore, le quintet tropical, le rendez vous de l’amitié “Moman Kreyol WLIB 1190 a.m que sont déroulées les démarches entreprises par la communauté haitienne de New York et ses environs pour améliorer la santé de Emmanuel Jean Baptiste connut aussi sur le nom de Antoine Rossini Jean-Baptiste quand il tomba malade.  Ce fut comme un roman triste, plein d’amertumes où s’attachent des notes douloureuses, qui se déroule. Voila chers lecteurs quelques paragraphes tirées de ‘Que s’est il arrivé au temple sonore écrit par Adrien B. Berthaud Ph.D, un membre fondateur de Moman Kreyol avec Fritz Martial, Wilner Kébreau, Jean Claude Filien et Emile Pierre.

    Tout a commencé le Dimanche 7 avril quand Fritz Martial lança sur les ondes “Opération Chaché Manno” parce qu’on ne pouvait le trouver nulle part. Après 15 minutes, le téléphone sonna et Roger M Eugene du Tabou Combo affirma qu’il pouvait nous mettre en contact avec Manno. Tout de suite, après l’intervention de Shoubou, Manno nous appella et une entrevue de 15 á 20 minutes lui a été accordé (Cliquez pour entendre l'entrevue).  Il nous donna le feu vert de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’il trouve la guérison. Un extrait de l’entrevue accordée a Manno fut insinué dans l’une des chansons de Accolade de New York ‘Adieu Supreme”(Marc Record 347).  Pendant les jours qui suivirent l’entrevue de Manno, un compte en banque portant le nom de Moman Kreyol Ti Manno Care Fund c/o Fritz Martial WLIB a été ouvert.  Par la suite, Opération ‘Chaché Manno’  devenait’ Opération Mains Contrées’, titre d’une chanson de Manno et son Gemini All Stars.  Après l’entrevue, la communauté haitienne fut mobilisée et un brassage d’idées domina tout le reste de la journée. Antoine Brutus, vénérable du Centre Maçonique haitien nous offrit le centre comme lieu de rencontre et un tête à tête fut fixe pour le Vendredi 12 Avril 1985.  Ils étaient venus, ils étaient tous la, ce vendredi d’avril. Médecins, cordoniers, musiciens, coiffeurs, femmes de maisons, femmes de lettres, banquiers, écoliers, collégiens, infirmières etc.  Après quelques minutes de débats, un comité dont le but a été de sauver la vie de Ti Manno fut crée. Ce comité biffurqua en plusieurs branches ou sections.

 

        Première branche/ Comité de presse- Le comité de presse est composé de René Audain de l’émission Sociologie et Culture, Kathy Jean Baptiste , l’épouse de Ti Manno, Raynald Louis de Perspectives Haitiennes, Jean Robert Savaille et Guy Gerald Victor de Moman Kreyol et Gérard Janvier de Haiti Demain.

        Deuxième branche/ Comité Medical- Le comité medical est formé de Dr Raynald
Altéma, Dr Jean Robert Romulus, et le Dr Pierre.

        Troisième branche/Comité de loisirs- Compose de Myriam Philidor Dorismé, Roger Gauthier des Skah Shah (Ti Crane), Isnard Douby du System band, Jean Claude Dorsainvil de Accolade de New York.

Pendant la conférence au Centre Maçonique de Brooklyn, Guy Gerald Victor déclara que Ti manno fut malade depuis près d’une année. Cependant, quoiqu’il ait perdu 30 kilogrammes, sa santé semblait être meilleure au moment de la conférence. Guy avait aussi indiqué que Ti manno souffrait d’un ulcère á l’intestin et que cinq jours passés à l’hôpital pourraient atteindre un montant de $10,000.

     Tandis que se déroulait la conférence, Fritz Martial fit savoir a l’auditoire qu’il commencait à recevoir des

Timanno

chèques et le compte en banque avait un montant de $452.50. Compte tenu de la forte somme que le comité aurait besoin pour sauver Ti Manno , les 452 dollars ne représentaient absolument rien. Alors, pour atteindre l’objectif financier, les aristes décidèrent de graver un disque à partir d’une chanson composée par Dadou Pasquet . Ils ont aussi décidé de demander aux propriétaires de boites de nuit de charger leurs clients un dollar de plus. Ce surplus, serait déposer dans le compte en banque destiné á couvrir les frais médicaux de Ti manno. Des boites a l’éfigie de Manno où ses adeptes et amis pourraient déposer leurs contributions seraient installées dans plusieurs maisons de commerce de New York, Connecticut et New Jersey. 

    
Admis á l’hôpital Saint Luke Roosevelt de Manhatan le mardi 16 avril, un communiqué émannant du comité de presse affirma que Ti Manno souffrait d’un ulcère au colon. Après avoir été critiquer, son état de santé s’était stabilisé. On lui administrait des traitements par voix buccale. Ce communiqué de presse fut comme un cadeau tombé du ciel pour les adeptes de Manno.  Mais la joie que procurait ce cadeau ne serait qu’éphémère car près d’un mois après, Manno rendit l’âme.

Né aux Gonaives le premier Juin 1953 rapporte le révérend père Jean Baptiste à l’église Saint Mathieu de Brooklyn qui présidait la cérémonie religieuse, Ti manno grandit aux Gonaives où il participa à un petit groupe musical.  Il se joint aux musiciens des Formidables de Saint Marc puis Les Diables du Rythme de Saint Marc en 1969 sous la direction du maestro Lamarre. Il visita Boston en 1970 et rencontra Ricot Mazarin qu’il connut en Haiti dans le groupe Volo Volo.  Il s’associa á ce groupe musical et imprima l’album Caressé avec Emmanuel Charles, Eddy Catan, Serge Fleury, Eddy Charles , Jersaint Charles, Fritz Félix et Moise Destin.  En 1975, il se joint au groupe ‘Astros de New York’ sur la direction de Yves Arsene Appollon. A son retour au pays qu’il aime, il devint premier chanteur du DP Express et a imprimé un album vinyle’ David’ en 1979.  Il eut le temps de participer avec DP Express au carnaval de 1980 (Biberon).  En 1981, il fonda son Gemini All Stars avec l’aide de Ansito (Hans) Mercier, le Richard Duroseau du keyboard.  Aux cuivres, Mario Collin, trompette, Patrick Antoine, trombone. Willem Nicolas Sax alto/tenor, Patrick Casséus, batterie, Ronald N Michel, cow/bell, Imgart Manigat, Damas Edwice, et Reginald Pierre, choeur; Guy Edmé, technicien.  De 1981 a 1985, Ti manno et son Gemini All Stars ont lancé un mouvement (style compas) dont ils furent les pionniers.. Permettre aux citoyens d’ apporter des changements positifs dans la condition de leur vie, la démise de l’exploitation de l’homme par l’homme et du harcelement sexuel, le caractère démoniaque de l’argent et le traitement inhumain du nègre haitien constituent la toile de fond de la musique de Manno et de son Gemini All Stars. C’est malheureux, bien malheureux que ce mouvement n’a été qu’éphémère. Levé ti dwèt an lè, rélé anmwé, levé men w anlè, à gauche, à dwat sont la toile de fond de la musique d’aujourd’hui.  Explorons l’oeuvre de Manno et son Gemini All Stars de 1981 a 1985.

Discographie Partielle de Antoine Rossini Jean-Baptiste:

Année

Label

Numero de Reference

Orchestre

1969 

Flambeau 

M S    9814                      

Diables du Rythmes de Saint Marc (Ti Gason)

1975

Travesti

WR001

Volo Volo de Boston (Caressé)

1980

Super Star Records

Sup 111

DP Express  (David)

1981  

Musique des Antilles                              

 

Gemini All Stars ( Exploitation)/CD Marc 356

1982

Chancy Records 

CRL 8016                      

Gemini All Stars (Bamboche Creole)

1982 

Mini Records  

MRS 116                      

Gemini All Stars (Immoralite Pa Bay)

1985
Orchestra

Kathy Production

SA 006

Dernst and Friends

2000

Geronimo Records

GR00191

Les Dernières Notes de Ti Manno


    Vingt sept jours après son admission à Saint Luke Roosevelt Hôpital de Manhatan, Ti Manno meurt et la diaspora est en deuil. Déjà le bruit courait dans toute la ville de New York et ses environs que le gouvernement haitien allait confisquer les dépouilles du défunt pour que son inhumation soit faite en Haiti.  Ayant été témoin d’un cas précédent en Haiti, la police de New York a été alertée par les membres de l’Opération Mains Contrées.  Par contre, le jour des funérailles, une forte présence de la police était notée de l’église Saint Mathieu jusqu’au Calvery Cemetery de Queens la où Manno est inhumé. D’ailleurs, Ti manno avait laissé des instructions précises selon Guy Gérald Victor que ses restes doivent être inhumé à New York et au renversement du régime de Duvalier ses dépouilles peuvent être transferẻes au bercail.  Le jour des funérailles, Eastern Parkway, Utica avenue et d’autres rues voisines étaient complètement bloquées. Quand  le cerceuil du défunt, drapé de couleurs bleu et rouge arriva au seuil de l’église, les membres de la compagnie Antoine Chéry ont salué les dépouilles mortelles de l’artiste avec “Je chante avec toi liberté”. Arrivé au pied de l’autel, les rites funéraires débuterent.  Le père Jean Baptiste, frère de Ti manno, assisté d’autres collègues de la paroisse ont célébré la messe funéraire et un hommage est rendu au défunt.  L’église était á son comble et plus de 500 personnes assistaient la cérémonie sur les trotoirs de Eastern Parkway. Broolkyn est en deuil et la diaspora pleure un de ses fils bien aimé. Une foule immense accompagna Manno dans sa dernière demeure. On a du mettre des barricades pour controller la foule. Aux cimetières, des compatriotes éplorés défilèrent devant le cercueil pour saluer une dernière fois leur idole. Je me souviens encore de l’instant oú Kathy hurlait, criait à haute voix et au feu René Audain de lui dire dans son discours de circonstance ‘Madame retenez  vos larmes car les femmes des artistes ne pleurent pas’.


     En mai 1990, Georges Eugène Fouron, Ethnologue , natif des Cayes Haiti, professeur à Stony Brook University et son homologue, Nina Glick Schiller furent inspirés par ce texte de Ti Manno ‘Nan Danjé’ pour écrire un article titré ‘ Everywhere we go we are in danger” Timanno and the Emergence of Haitian Transnational Identity’ou le mouvement élucide dans cette mise au point fut analyse dans le but de disséquer les facteurs qui contribuent á l’accomodation des Haitiens face aux problèmes de classe et de race en Haiti aussi bien que dans les pays étrangers. Manno est mort depuis trente ans le mouvement qu’il ait été serait il mort avec lui? Ses mélodies et paroles font encore réflechir sur la situation du nègre aux Etats Unis, et dans le monde entier.  Les observations qu’ il chantait se fusionnent avec la réalité actuelle ‘Black life matter’. ‘La vie du nègre a des valeurs’.  Nous ne saurions oublier Manno car sa contribution a l’art haitien dépasse la commune mesure.  D’ailleurs, il y a de cela dix ans depuis qu’une croix  fut dressée là où le chanteur se repose au Calvery Cemetery sous la direction de Mario De Volcy, Carole Demesmin et d’autres artistes.  De nombreux projets étaient en discussion pour protéger les artistes haitiens, conserver et défendre leur patrimoine. Trente années se sont passées et précieusement, j’ai conservé son entrevue avec Fritz Martial le 7 avril 1985, le discours de circonstance de René Audain, le dernier homage a Timanno (animation Jean Robert Savaille) et l’hommage des Étudiants Haitiens ( Echos Des Universitaires). Antoine Rossini Jean Baptiste est mort le 13 Mai 1985 et son inhumation a eu lieu au Calvery Cemetery de Queens le samedi 18 Mai 1985.

Références


Bandes Magnétiques de la mise en onde du 7 Avril 1985 sur le 1190 modulation d’amplitude

Bandes magnétiques enregistrées au Calvery Cemetery 18 Mai 1985

Bandes magnétiques de la mise en ondes ‘Un dernier hommage á Timanno sur le 1190
modulation d’amplitude le dimanche 19 Mai 1985.

Journal American Ethnologist TiManno and The Emergence of Haitian Transnational
Identity 17, no 2: 329-47

Georges Eugene Fouron et Nina Glick Schiller.

                                                                                                       Adrien B. Berthaud